Ne ratez pas vos examens d’anglais !

Ne ratez pas vos examens d’anglais !

L’année avance à grands pas ! Il est déjà temps de penser à la préparation de vos examens d’anglais.

Pour la plupart d’entre nous, les examens sont synonymes de stress. Donc une bonne préparation est essentielle pour être en confiance le jour J et pour ne pas se laisser déstabiliser par la pression ambiante.

Au cours de mon cursus universitaire en LEA, j’ai passé bon nombre d’examens d’anglais alors je vais partager avec vous mes clés, simples et efficaces, pour réussir les vôtres !

Aujourd’hui, il y a de grandes chances à ce que vous ayez un examen d’anglais quel que soit votre cursus et quel que soit votre niveau, du BAC au Master 2.

Si la structure globale des examens reste souvent identique avec un écrit et/ou un oral, les épreuves laissent place à une grande variété de contenus et je constate régulièrement que la préparation d’un examen d’anglais relève parfois du flou artistique !

Voici, mes conseils pour vous en sortir comme un chef !

1/ Par où commencer pour préparer son examen d’anglais ?

  • Identifiez le fil rouge dans les thématiques et les supports que vous avez étudiés en cours. Il y a de grandes chances que le sujet d’examen soit dans le même esprit. Il est vraiment rare qu’il n’y ait aucune concordance entre les cours et les examens. Si vous étudiez des articles de presse sur des sujets d’actualité alors l’examen portera probablement sur un article similaire – probablement pas sur un texte de Shakespeare ! Donc n’élargissez pas trop votre périmètre d’étude. Ciblez car ce n’est pas le moment de s’attaquer à la langue anglaise dans son intégralité 😉
  • Cherchez et lisez d’autres supports sur les mêmes thèmes pour étoffer votre vocabulaire. Si vous étudiez un thème comme le réchauffement planétaire, savoir parler des sources d’énergie en général peut être utile. Cependant n’allez pas au-delà. Personne ne vous demande de devenir expert en tout !
  • Bannissez les listes de mots ou de verbes ! Quand on se met à travailler l’anglais, on se jette souvent sur des liste de vocabulaire. Certes c’est rassurant, on a l’impression de se constituer une boîte à outils. Mais avoir des outils c’est bien – savoir s’en servir c’est mieux ! Or cette technique de listes fige la langue et la rend statique. En clair, vous saurez réciter pleins de mots mais vous ne saurez pas forcément reconstituer une phrase.  Je vous invite à procéder autrement, c’est-à dire- à vous approprier la langue en mouvement en mémorisant des phrases entières ! Prenez un texte et regardez comment les phrases sont construites, quels temps, quels mots sont utilisés, comment les idées s’articulent. Étonnez-vous de la manière de s’exprimer ! L’anglais véhicule ses idées très différemment du français et c’est de cela qu’il vous faut vous imprégner si vous voulez parler ou écrire un anglais qui sonne anglais. 

2 / Quels outils utiliser pour réussir son examen d’anglais ?

  • Utilisez un dictionnaire français-anglais contextuel : Il y en a plusieurs comme Linguee ou Wordreference.  Ils  vous indiqueront comment construire une phrase avec le mot recherché en vous donnant des exemples de contexte usuel.
  • Créez une bibliothèque de phrases : A partir des supports étudiés en cours, relevez les phrases qui vous semblent pertinentes et que vous souhaitez vous approprier. Mémoriser des phrases toutes faites plutôt que des formules de construction barbares est un gain de temps considérable pour le jour de l’examen : vous pouvez perdre 10 minutes à vous demander comment appliquer la jolie formule  « to be interested in + -ing » ou alors avoir à l’esprit une phrase comme « I am very interested in joining your team… ». Calquez la phrase que vous souhaitez construire sur votre phrase modèle et le tour est joué ! Ex : « I am very interested in meeting new people. »  Pour l’oral, cela vous facilitera grandement la vie ! 
  • Exercez-vous à écrire en anglais ! Quand on prépare un examen d’anglais, on laisse souvent un peu trop au hasard la production écrite mais il faut avouer aussi que les occasions de s’entraîner ne sont pas très nombreuses. Voici mon exercice favori pour me préparer à l’écriture d’un essai : Prenez un texte en français qui parle du sujet que vous souhaitez maîtriser. Essayez de rendre les idées de chaque phrase sans chercher à traduire strictement. Obligez-vous à simplifier vos phrases et à utiliser ce que vous savez dire. Surlignez ce que vous n’avez pas su dire et recherchez dans les dictionnaires contextuels et sur le net pour trouver les mots qui vous ont fait défaut.
  • Travaillez connectés : Le monde entier s’exprime en anglais sur internet alors allez à la source ! Quand vous avez un doute, tapez vos phrases dans Google . C’est un bon test pour savoir si elles sont utilisées par d’autres. Si des sites fiables apparaissent et si vous retrouvez votre phrase dans le contexte souhaité alors c’est gagné. Sinon, tapez un mot clé, regardez ce qui ressort et voyez comment vous pouvez changer votre phrase.
  • Immergez-vous dans l’anglais ! Rien n’est plus efficace pour apprendre l’anglais que l’immersion alors c’est le moment de faire entrer l’anglais dans votre vie quotidienne. Que ce soit par des films, des séries, les informations, écoutez et lisez de l’anglais tous les jours ! Si vous passez un oral, je recommande d’écouter de l’anglais une heure avant pour vous mettre dans le bain. Vous pouvez aussi regarder ma série de vidéos pour créer votre bulle d’immersion.

3 / Quelles erreurs éviter lors de votre examen d’anglais ?

  • N’inventez pas ! Un examen sert à démontrer ce que l’on sait alors tenez-vous en à ce dont vous êtes sûrs ! Employez seulement des mots, des verbes, des constructions et des expressions que vous maîtrisez. Si vous ne savez pas dire exactement ce que vous voulez dire, soyez agiles et tournez votre idée, votre phrase autrement.
  • Faire des traductions littérales : Je le disais plus haut, l’anglais exprime ses idées de façon très différente du français alors les traductions littérales sont un mauvais pari. Pour s’exprimer en anglais, il faut lâcher la vision française et plonger dans la vision anglaise des choses. A la différence du français, l’anglais usuel est plutôt terre à terre et concret. Il exprime les choses de façon simple et en juxtaposant les idées.
    • Pour que votre discours sonne anglais, voici la recette :
      • Faites des phrases simples et courtes.
      • Exprimez vos idées clairement, allez droit au but.
      • Utilisez des verbes d’action autant que possible plutôt que des noms.
      • Utilisez des verbes de position : stand, sit, fly….
      • Évitez la voix passive.
  • Ne pas faire relire son texte support pour un oral : Que vous demandiez à un étudiant anglophone ou que vous ayez recours à une préparation comme celle que je propose, faire relire votre commentaire ou votre fiche de synthèse est très important. Cela vous permet d’être corrigé et d’être sûr que ce que vous dites a du sens. En bonus, cela apporte plus de crédit à votre travail et vous donnera plus confiance en vous.
  • Ne pas réviser ses basiques : la valeur des temps, les formes verbales, les règles de grammaire de base (je ne parle pas de tournures élaborées) sont essentielles pour la réussite d’un examen d’anglais. L’impasse est risquée.
  • Se préparer en utilisant un traducteur automatique : on peut être tenté de mettre tout son commentaire en français dans un traducteur automatique et de faire confiance au rendu. Sachez que les outils ne sont pas au point et les propositions de traductions sont pour le moins farfelues !
  •  Ne pas se relire à l’écrit : se relire est doublement impératif en langue étrangère ! Prévoyez 10 à 15 minutes à la fin de l’examen.

 

Vous voilà parés de mes techniques de linguiste ! La réalisation de tous vos projets dépend de la réussite de vos examens et j’espère sincèrement que mon approche vous aidera à y parvenir !

Je n’ai plus qu’à vous souhaiter GOOD LUCK !

See you soon,

Michelle

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook