L’expatriation n’est pas une destination…

L’expatriation n’est pas une destination…

L’expatriation n’est pas une destination… Il y a quelques mois, je passais devant l’office de tourisme à Bordeaux, fraîchement ré-ouvert. Et dans la vitrine, le slogan d’un tee-shirt a attiré mon regard. « Bordeaux is not a destination. It’s a way of life. » Cette phrase m’a fait sourire immédiatement tant elle capture l’essence même de l’expatriation ! J’adore les phrases, a priori ordinaires, comme celle-ci mais qui provoquent en soi des moments de clarté soudaine. J’ai continué à marcher en me disant « Mais c’est exactement ça ! » Je suis une expatriée de longue date. J’ai quitté ma ville natale, Cardiff, il y 27 ans maintenant. Et si j’ai appris quelque chose en grandissant en dehors des frontières de mon pays, c’est justement ça : L’expatriation n’est pas une destination. C’est un mode de vie Mais c’est aussi là que les choses se compliquent…. Nombreux sont ceux qui partent. Souvent à la recherche de choses diverses et variées. Mais que trouve-t-on exactement à s’expatrier ? Ma réponse à cette question serait : un mode de vie véritablement passionnant qui consiste à découvrir l’Autre sous tous ses aspects, à s’adapter et se redéfinir, et à rechercher un semblant d’équilibre dans tout ça. Vaste programme ! S’expatrier c’est aller à la découverte d’un milliard de choses à la fois. Personnellement je l’ai vécu et le vis encore comme une expérience à la fois extraordinaire, étourdissante et il faut le dire… parfois déroutante ! Ce serait trop simple…. En mettant un pied à l’étranger, nous entrons dans une culture, une langue, une histoire mais aussi dans des traditions, des usages, des codes...
Facebook